Le guide du triage en kinésithérapie musculo-squelettique

Vous êtes-vous déjà demandé :

« Dois-je renvoyer ce patient chez son médecin ? »

« Quels tests pourraient m’aider à y voir plus clair ? »

« J’ai l’impression que le problème de mon patient est plus complexe que prévu »

« Faut-il demander une imagerie ? »

Si oui, ce guide est fait pour vous ! A garder près de soi, et à partager avec tous ses collègues !

Envie d'en savoir plus ?


Ce livret fait en collaboration entre OMT-France et l’association PEKAB, a pour but d’introduire les notions de triage, qui permettent de réorienter un patient soit directement aux urgences, soit à son médecin traitant, ou de pouvoir commencer le traitement kinésithérapique sans risque potentiel.

Ce guide sera régulièrement réactualisé afin de proposer un document basé sur les données actuelles de la science. Les informations qui ressortiront des dernières études scientifiques, ainsi que des nouvelles recommandations dans le domaine du triage, seront donc intégrées et mises à jour.

Bravo et merci à notre équipe de choc à l’origine de ce livret :

Guillaume CHAUVET

Solenne CHEVRIER

Thibault DESJARDINS (PEKAB)

Le triage en kinésithérapie n’est pas une compétence uniquement réservée à ceux qui pratiqueraient l’accès direct ( = voir le patient avant que celui-ci ait consulté un médecin), et qui voudrait s’assurer de pouvoir traiter leur patient en toute sécurité.

Le triage c’est tout les jours dans son cabinet :

  • si la condition du patient évolue, que ce soit au cours du traitement kiné ou simplement entre le moment où le médecin a été consulté et le moment où vous le voyez en séance
  • si un évènement indésirable survient durant la rééducation (un patient qui vous demande de « regarder son dos » alors que vous le voyez pour une entorse de cheville, ça vous parle ?)
  • si l’hypothèse de départ concernant son problème s’avère erronée ou plus complexe …

En résumé, si vous êtes un kiné qui voit des patients ayant des problèmes de dos, d’épaule, de cou… vous faîtes déjà du triage ! Ce guide sera donc un précieux allié durant votre bilan et votre traitement !

Un exemple ?

Votre patient qui vous raconte sa chute de la veille sur la tête doit-il se faire prescrire une imagerie ?

Pour le recevoir par mail, merci de bien vouloir vous inscrire en renseignant le champ ci-dessous