Suivez-nous
OMT - France

Pourquoi l'IFOMPT ?




Qu'est-ce que l'IFOMPT ?

Pourquoi OMT-France souhaite-t-il devenir membre officiel ?

Pourquoi des standards éducationnels si élevés ?


Ces questionnements reviennent fréquemment et suscitent pas mal d'incompréhension.

Désormais, dans presque tous les domaines rééducatifs il existe des associations internationales dépendant de la WCPT (World Confederation of Physical Therapy) chargées notamment d'aider les différents pays du globe à développer ces champs de compétence particuliers, des cursus de spécialisation voire des pratiques avancées.

La prise en charge des troubles musculo-squelettiques pour laquelle l'IFOMPT est la représentante au sein de la WCPT ne fait pas exception et c'est ce qui a motivé la création d'OMT-France en 2012.

Nous avons donc pour principal objectif de représenter l'IFOMPT en France, en reconnaissant notamment des programmes de formation qui répondent aux critères qui ont été définis par le comité des standards et qui sont régulièrement actualisés, et plus largement en faisant la promotion de la TMO dans l'hexagone.

Nous vous rappelons que les membres ont a disposition entre autres un modèle de tryptique pour les patients via le pack adhérent en ligne sur le site de la SFP (il faut être connecté sur votre espace et à jour de cotisation pour y accéder).

Kenneth Olson
Kenneth Olson
Ken Olson, le président actuel de l'IFOMPT, était présent aux dernières JFK à Montpellier et il nous livre à travers un témoignage très synthétique l'intérêt de cette voie internationale qui favorise échanges et avancées pour notre profession également au niveau national.

Nous vous invitons donc à visionner la très courte vidéo ci-dessous réalisée à cette occasion.

Ces considérations peuvent encore sembler bien éloignées de nos préoccupations quotidiennes au cabinet, il suffit alors de regarder le chemin parcouru en 7 ans au niveau de l'association, ainsi que les débats publiques actuels (compétences en accès direct, intégration grandissante des neurosciences, développement de masters et doctorats spécifiques à la kinésithérapie en France...) pour mesurer l'évolution fulgurante de la kinésithérapie ces dernières années.

La promotion de la profession ne peut se faire sans le développement en parallèle du versant scientifique.

Souhaitons que cela continue, et surtout dans la bonne direction !