OMT - France


Historique de la Thérapie Manuelle Orthopédique


Rédigé le Samedi 2 Février 2013 à 23:21 | Lu 9476 fois | 0 commentaire(s)


Il existe une très grande variété de Thérapies Manuelles. La philosophie ou les fondements qui sous-tendent ces approches sont différentes. Il a semblé utile de préciser quelques points pour comprendre les origines de la Thérapie Manuelle Orthopédique pour les Kinésithérapeutes.


© olly - Fotolia.com
© olly - Fotolia.com
Les mobilisations et manipulations articulaires/tissulaires ont une origine lointaine. C’est au cours du XIXème siècle que les premiers thérapeutes « mécaniciens » se structurent et commencent à publier.

Pour traiter les problèmes liés aux muscles et articulations, la médecine propose une voie chimique (pharmaceutique) et une voie «mécanique» qui peut être avec scalpel (chirurgie orthopédique) ou conservatrice (médecine manuelle orthopédique).

Kellgren est au début du XIXème siècle le premier «gymnaste médical» à décrire en Europe des techniques de mobilisations/manipulations pour les thérapeutes physiques et kinésithérapeutes/physiothérapeutes de l’époque.
Aux USA, des groupes de non-médecins se structurent autour de philosophie spécifique de traitement de « lésion ostéopathique » (Still, 1874), de « subluxation » avec la Chiropractie (Palmer, 1894) ou de Naprapathie (Smith, 1906).

La Médecine orthopédique nait à Londres (Hôpital St-Thomas, 1929) avec les Drs James Mennell et James Cyriax qui enseignent simultanément, aux médecins orthopédiques et aux kinésithérapeutes/physiothérapeutes, le diagnostic différentiel et la recherche des causes des problèmes des patients. Le temps de l’examen clinique devient alors un temps fondamental pour proposer des traitements adaptés. C’est une mutation forte après la période des « rebouteux » qui ne proposaient que des techniques de traitement pour « replacer » les os. L’ostéopathie, la chiropratie et la naprapathie ont souvent mis l’accent sur les gestes techniques au début de leur développement, ce qui peut expliquer pourquoi certaines manœuvres sont quasiment systématiquement retrouvées dans les gestes thérapeutiques utilisés par ces 3 professions.

La seconde moitié du XXème siècle, va voir émerger des physiothérapeutes qui vont développer une approche spécifique pour la kinésithérapie/physiothérapie : Kaltenborn en Europe, Maitland en Australie et Paris aux Etats-Unis (ce dernier venant de Nouvelle-Zélande). Les approches sont, soit basées sur des modèles mécaniques et en relation avec la forme des surfaces des articulations (Kaltenborn) soit basées sur des modèles cliniques en relation avec la qualité des freins aux mouvements (Maitland).

La manière de sélectionner les tests pour évaluer les différents types de tissus se structure progressivement pour développer un raisonnement clinique d’analyse approfondie du patient. Une association internationale regroupant des physiothérapeutes pratiquant ces approches avancées s’organise en 1974 (International Federation of Orthopaedic Manipulative Therapists). Cette association a mis en place des standards d’enseignements pour la Thérapie Manuelle Orthopédique à travers le monde pour servir de référence, et se différentier de la variété des programmes se développant un peu partout.

A l’entrée dans le XXI ème siècle, de nombreux physiothérapeutes/kinésithérapeutes spécialisés dans le domaine de la Thérapie Manuelle Orthopédique effectuent des travaux de recherche clinique pour évaluer l’efficacité de ces approches. Ils ont permis d’éliminer des pratiques dangereuses et de favoriser des prises en charge plus sûre en s’appuyant sur des résultats cliniques. Ils permettent de faire évoluer les connaissances et construire les pratiques sur des données scientifiques plus rigoureuses (les pratiques multimodales sont mises en avant). Cela a permis à la Thérapie Manuelle Orthopédique d’être reconnue comme une spécialité à part entière pour les kinésithérapeutes dans certains pays.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Novembre 2015 - 14:47 Comprendre la thérapie manuelle



Trouver un kiné formé en TMO près de chez vous


Suivez-nous