OMT - France

Approches modernes de la douleur



Qu'est-ce que l'hypersensibilité du système nerveux central ?
"On sait aujourd'hui que 100% des douleurs sont créées par le cerveau, et non dans les tissus eux-mêmes" Explain pain - Butler et Moseley


Frida Khalo - La Columna Rota
Frida Khalo - La Columna Rota

Concepts modernes

Vous voyez passer des articles ou vous entendez parler d'hypersensibilisation mais vous ne savez pas à quoi cela correspond ? Abordons le sujet simplement et de manière non exhaustive.

Les kinésithérapeutes ayant fait le choix de débuter une formation longue en TMO sont normalement initiés au concept moderne de la douleur. Mais tout le monde peut intégrer ces « nouveaux » éléments (en réalité ce n’est pas si nouveau à l'échelle internationale). Smart et al. (2005) ont établi une classification des différents types de douleurs : nociceptive, neurogène périphérique et neurogène centrale.

La douleur nociceptive

la douleur nociceptive provient de l'excès de stimulations des récepteurs périphériques, lors d'une lésion/atteinte d'une structure (os, ligaments, muscles, fascias, etc.) et provoque une douleur dite nociceptive. C'est souvent celle que l'on a le plus étudié en formation initiale : les récepteurs, les voies de transmissions, les différents types de fibres, etc.


La douleur neurogène

La douleur neurone périphérique provient de l'excès de stimulation des récepteurs sur les nerfs lors d'une tension/compression mécanique ou une lésion système nerveux périphérique. Exemple : une douleur dite « neurodynamique » si l'intégrité du nerf n'est pas atteinte, et « radiculopathie » si une racine montre des signes neurologiques (a/hyporéflexie, a/hypoesthésie, etc.).

La douleur centrale

Enfin la douleur est décrite comme centrale quand il s'agit d'une dysfonction/dérégulation, et non d’une lésion, du système nerveux central incluant la moelle épinière et le cerveau.

Mieux classer le type de douleur que présente votre patient permet de mieux orienter le traitement dès le départ. En effet, les douleurs de types nociceptives et neurogènes vont généralement répondre au traitement « classique » que l'on fait en kinésithérapie, alors que les douleurs de type centrales répondront peu à la thérapie manuelle et physique traditionnelle.

Lors de sa prochaine JTMO, la commission communication d'OMT-France vous proposera une présentation des applications cliniques des différents types de douleurs décrites ci-dessus.

Dans la littérature scientifique, la douleur de type « centrale » est synonyme d'hypersensibilité du système nerveux central. La douleur chronique n'est pas synonyme mais les mécanismes qui la sous-tendent sont semblables.
Approches modernes de la douleur

C'est dans ce contexte qu'OMT-France est très fière et heureuse de compter parmi ses intervenants le Docteur Jo NIJS ! Docteur en physiothérapie et clinicien à l'université de Bruxelles, il a réalisé et participé à des dizaines de publications scientifiques sur le thème de la sensibilisation du SNC. Le site expertscape l’a notamment classé comme le 7ème expert mondial sur la douleur chronique .
Le but de ses études est de comprendre comment fonctionne cette hypersensibilité centrale, comment le kinésithérapeute peut la repérer et la traiter.

Voici un aperçu de ses nombreuses publications (elles sont en anglais, mais très facile d'accès) :
- Il a étudié ce type de douleur dans certains contextes comme : la lombalgie chronique, « fatigue chronique » ou la fibromyalgie : Addressing sleep problems and cognitive dysfunctions in comprehensive rehabilitation for chronic musculoskeletal pain. Manual Therapy (2015)

- Les personnes atteintes de douleurs chroniques ont des difficultés de concentration : Cognitive Performance Is Related to Central Sensitization and Health-related Quality of Life in Patients with Chronic Whiplash-Associated Disorders and Fibromyalgia. Article complet en accès libre.
- Comment les kinésithérapeutes peuvent différencier une douleur nociceptive, neuropathique ou centrale : Low Back Pain: Guidelines for the Clinical Classification of Predominant Neuropathic, Nociceptive, or Central Sensitization Pain. Article complet en libre accès.

- Comment se traduit la sensibilisation centrale en pratique : Applying Modern Pain Neuroscience in Clinical Practice. Criteria for the Classification of Central Sensitization Pain. Article complet en libre accès.

- Il a cherché comment traiter les douleurs chroniques et d'hypersensibilisation en « Hands-on » et « Hands-off »:
o Chez les patients atteints d'arthrose: Balancing “hands-on” with “hands-off” physical therapy interventions for the treatment of central sensitization pain in osteoarthritis.
o La peur et les perceptions erronées du mouvement : Exercise therapy for chronic musculoskeletal pain- Innovation by altering pain memories.
o From acute musculoskeletal pain to chronic widespread pain and fibromyalgia- Application of pain neurophysiology in manual therapy practice.

Un de ses travaux majeurs est une guideline sur l’éducation à la douleur, en accès libre :

How to explain central sensitization to patients with ‘unexplained’ chronic musculoskeletal pain- Practice guidelines.
Une guideline est une proposition de conduite à tenir face à une pathologie donnée. Cette guideline concerne donc l'éducation à la douleur chez les personnes ayant des douleurs chroniques « non expliquées ». En effet, de plus en plus de preuves tendent à montrer qu'expliquer le fonctionnement de la douleur chronique, est un traitement en soi. Mais cela nécessite préalablement une connaissance approfondie du thérapeute, afin d'être le plus convainquant possible face au patient. En fin d'articles vous trouverez des ressources sur différents supports, afin de vous documenter sur le sujet.

Vous l'aurez compris, Jo Nijs est l'un des plus grands cliniciens à l'heure actuelle sur le sujet.

C'est en se basant sur toute cette expérience clinique et de recherche qu'il nous parlera du concept moderne de la douleur, des douleurs chroniques et de l'avancée dans les neurosciences dans ce domaine.
Les kinésithérapeutes doivent prendre en compte ces nouvelles données, pour donner le meilleur soin à son patient. Nous savons aujourd'hui que le modèle biomédicale a ses limites, et l’expansion des neurosciences nous donne cette ouverture sur le système bio-psycho-social. Dans ce domaine, la recherche croit de manière exponentielle, et doit servir à la pratique de chacun.

Autres ressources

Voici des ressources qui peuvent vous permettre d'en savoir plus sur le sujet. Plusieurs sources d'informations existent :
Des livres :
− Explain pain. Noigroup publications.
Therapeutic Neuroscience Education Teaching Patients.
Des sites et des blogs :
Le groupe international d'étude sur la douleur que préside Jo NIJS en Belgique.
− ActuKiné : rubrique douleur, enrichie régulièrement par Yannick Barde-Cabusson. Le Groupe d'Intérêt de la douleur de la Société Française de Physiothérapie travaille activement pour donner du matériel concret aux kinésithérapeutes français.
− Blog d'informations du NOIGroup.
Bodyinmind
− Infographies pertinentes Paincloud
Pleins de vidéos (traduites en français) :
Comprendre la douleur
− Les choix de Brainman
− Comprendre la douleur, comment brainman arrête sa production d'endorphine
L'armoire à pharmacie (David Butler)
Des documents pour le patient (en français svp):
Retrain Pain
Livret d'éducation à la douleur
Livret de Greg Lehman



Trouver un kiné formé en TMO près de chez vous

Suivez-nous